Liens utiles
Recrutement
Presse
Partenaires
Foire aux questions
Nous contacter
Recevoir notre newsletter...
Préparer votre visite !
Je découvre l'application !
Nous suivre sur les réseaux sociaux !

Menu
Billets
Séjour

Pourquoi le rhinocéros blanc est en voie de disparition ?

Un animal en voie d'extinction

Le rhinocéros blanc est un animal en voie de disparition. Ce mammifère vivant sur le continent africain a même été classé en danger critique d'extinction par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). À l'heure actuelle, on compte environ 20 000 rhinocéros blancs en milieu naturel répartis sur toute l'Afrique. Grâce aux lois internationales et nationales, la préservation de l'espèce est assurée. Malgré tout, le rhinocéros blanc reste en voie de disparition. Étant le plus gros mammifère terrestre, le rhinocéros blanc ne possède pas de véritable prédateur, si ce n'est : l'Homme. Effectivement, celui-ci est responsable de la destruction de l'habitat, par déforestation, du rhinocéros blanc. Mais ce n'est pas tout, le braconnage de cet animal est très répandu.

Le rhinocéros blanc victime de braconnage

La première cause qui explique que le rhinocéros blanc est en voie de disparition est le braconnage. Cette pratique s'explique par l'existence d'un commerce international pour la corne de l'animal. Effectivement, en Asie, la corne du rhinocéros blanc est vendue par les braconniers pour être ensuite utilisée en médecine traditionnelle. Même s'il a été démontré que la corne ne possède aucune vertu curative réelle, elle reste utilisée par ce secteur. C'est en Chine, à Taïwan et en Corée du Sud, que cette pratique est la plus répandue du continent. Et à l'heure actuelle, ce marché n'est pas près de prendre fin. Pour cause, les autorités chinoises et vietnamiennes sont, elles-mêmes, impliquées dans ce trafic. De fait, rien ne peut arrêter le braconnage dans ces régions. Il est donc en perpétuelle augmentation...

L'autre marché international sur lequel les braconniers vendent les cornes des rhinocéros blancs se situe au Moyen-Orient. Au Yémen et en Oman notamment, les Hommes utilisent la corne de l'animal comme un matériau. Ainsi, selon leur culture, elle est utilisée pour la fabrication du manche des poignards de cérémonie aussi appelé jambiyas. Même si cette pratique ne s'amenuise pas, une lueur d'espoir semble apparaître dans ces pays. Effectivement, de plus en plus, les habitants de la région achètent des cornes issues d'animaux domestiquées et non-sauvages. Cela permet de réduire un peu le braconnage même si c'est encore insuffisant pour éviter au rhinocéros blanc d'être en voie de disparition.

L'habitat naturel du rhinocéros blanc en destruction

La deuxième cause qui explique que le rhinocéros est en voie de disparition est la destruction de son habitat par l'être humain. En Afrique, l'urbanisation est en constante expansion. La population, de plus en plus nombreuse et désireuse de confort, elle s'installe dans des parcelles jusque-là inhabitées par l'Homme. Cependant, d'autres espèces y vivent dont le rhinocéros blanc. Ce dernier à vu se réduire considérablement son environnement par la construction d'habitations, de routes et de cultures. L'animal a été obligé de quitter les lieux, pour des endroits plus calmes. Mais rien ne lui assure de retrouver un habitat similaire qui puisse subvenir à ses besoins alimentaires notamment.
 

rhincéros blanc

Entre conservation et protection

Malgré tout, grâce aux efforts des scientifiques, plusieurs rhinocéros blancs sont conservés dans des zones protégées tel que des parcs nationaux, des réserves forestières, des sanctuaires... Aussi, les nombreuses mesures de protection mises en place par les autorités internationales et locales ont assuré la réintroduction de l'espèce dans plusieurs pays d'Afrique. De plus, la chasse et la vente ont été régulées sur l'ensemble du territoire selon des quotas stricts, ce qui a permis au rhinocéros blanc de ralentir son extinction. Le rhinocéros blanc reste, néanmoins, en voie de disparition du fait de sous-peuplement et du braconnage subis par l'espèce.