Liens utiles
Recrutement
Presse
Partenaires
Foire aux questions
Nous contacter
Recevoir notre newsletter...
Préparer votre visite !
Je découvre l'application !
Nous suivre sur les réseaux sociaux !

Menu
Billets
Séjour

Quelle est la différence entre un cheval et un zèbre ?

Des différences physiques bien visbiles

Le zèbre et le cheval, tous deux des mammifères de la famille des équidés, sont en fait bien différents ! Le zèbre, qu’il soit de montagne, de plaine ou de Grévy, est tout d’abord reconnaissable par son pelage avec un motif et une couleur unique : des rayures noires et blanches. Jamais un cheval ne pourra avoir cette caractéristique. La robe du cheval est le plus souvent simple, d’une couleur unie, ou composée, c’est-à-dire avec plusieurs couleurs ou des tâches irrégulières.

Une autre distinction est leur queue : celle du zèbre est solide, pas celle du cheval. Ce dernier se différencie aussi par sa vitesse bien supérieure à celle du zèbre. Le cheval peut courir à plus de 88km/h alors que le zèbre ne le peut qu’à un maximum de 65km/h. Leur poids et leur taille sont assez similaires, tout dépend de l’espèce. Le plus grand des zèbres, le Zèbre de Grévy, mesure entre 1,45 à 1,90 m mais les zèbres de Burchell eux mesurent 1,30m. Le zèbre pèse entre 350 et 450 kg. Le cheval lui mesure en moyenne 1,65 m. Son poids moyen est de 500kg, mais peut varier de 300kg à 1200 kg pour certaines races dites lourdes comme la race Shire par exemple.

Une répartition géographique

Leur espérance de vie aussi est presque similaire. Le zèbre vivrait en moyenne jusqu’à 35 ans et le cheval entre 20 et 35 ans. Une des différences importantes est leur répartition géographique. Le zèbre vit davantage dans des savanes boisées et ouvertes, des plaines ou dans des régions montagneuses. Son habitat naturel est habituellement en Afrique. Le cheval lui vit dans les prairies ou les champs mais également dans les forêts, les déserts ou les montagnes si l’on englobe les chevaux sauvages.

et un mode de vie qui diffère 

Leur alimentation aussi diffère. Le cheval se nourri de fourrages tel que le foin ou la paille, de grains comme du maïs ou de l’avoine, d'herbe et de plante, d'aliments concentrés et de certains fruits et légumes. Le zèbre, qui est un herbivore, mange de l’herbe, des fruits, des feuilles, des racines, et plus spécifiquement « des graminées en saison humide et des feuilles et d'écorces en saison sèche ».

Concernant la reproduction des deux mammifères, elle est assez comparable. Pour le cheval, la gestation de la jument sera de 11 mois, soit environ 330 jours. Pour les zèbres, elle sera d’environ 1 an, entre 330 jours et 390 jours selon l’espèce de zèbre.

Une des différences frappantes est que le cheval a été domestiqué, contrairement au zèbre. Ce dernier, vivant entouré de lions ou de hyènes en Afrique, peut être très réactif. Fuir est devenu essentiel. Le zèbre sait se défendre, grâce à des morsures ou des ruades, dès qu’il ressent un danger. Le cheval lui coche davantage de critères pour être domestiqué car il est en effet plus facile de s’en occuper et plus rapide de le dresser. Malheureusement, la liberté du zèbre ne signifie pas qu’il survive mieux. Le zèbre est aujourd’hui en voie d’extinction. Depuis 2002 d’après Libération, la population de zèbres des plaines aurait diminué de 24%. Ils ne vivraient presque plus qu’uniquement dans les espaces protégés.

Cette question autour de la différence entre le zèbre et le cheval a d’ailleurs inspiré certains cinéastes, comme le réalisateur Frederik Du Chau pour son film Zig-Zag, l’étalon zébré. Ce film, sorti en 2005, raconte l’histoire d’un bébé zèbre perdu par un cirque qui se voit adopté par un ancien éleveur de chevaux. Ce « cheval à rayure » ne rêve que d’une chose : devenir le meilleur cheval de l’État en participant à de grandes courses.