Liens utiles
Recrutement
Presse
Partenaires
Foire aux questions
Nous contacter
Recevoir notre newsletter...
Préparer votre visite !
Je découvre l'application !
Nous suivre sur les réseaux sociaux !

Menu
Billets
Séjour

En quoi est faite la corne du rhinocéros ?

De quoi est composée la corne du rhinocéros ?

Le rhinocéros doit son nom du grec ancien. Ainsi, « rhis, rhinos » signifie « nez » et « keras » veut dire « corne ». Effectivement, on reconnaît facilement cet animal grâce à sa corne massive qu'il porte sur sa tête. Le rhinocéros blanc, lui, en possède deux. La plus longue mesure entre 90 et 150 cm. La deuxième plus petite dépasse rarement les 60 cm de long. La corne de rhinocéros sert à l'animal d'arme face aux prédateurs. D'ailleurs sa taille, si imposante fait que le rhinocéros blanc ne possède véritablement que peu de prédateurs. Seuls les jeunes sont la proie des lions et hyènes car plus petits.

Contrairement à d'autres animaux à cornes, la corne de rhinocéros est très différente. Celle-ci pousse en continu par sa base et s'use en permanence. Les scientifiques estiment qu'elle pousse d'environ 7 cm par an. La corne de rhinocéros est faite de kératine agglutinée, une protéine fibrillaire, et de quelques acides animés et minéraux, phosphore et calcium. Chez l'Homme, on retrouve ce type de macronutriments dans nos cheveux et dans nos ongles notamment. La corne des rhinocéros n'est pas un os, mais n'en reste pas moins d'une grande dureté. Toutefois, la couche externe qui la compose est la plus fragile. Toutes les cornes de rhinocéros sont différentes. Pour cause, il arrive que l'animal se frotte contre des rochers et troncs d'arbres pour la "sculpter".

cornes rhinocéros blanc

Un trésor malheureusement convoité...

Il peut arriver que les soigneurs coupent la corne de rhinocéros en anesthésiants l'animal pour être sûr qu'il ne souffre pas de l'opération. Mais pour quoi faire ? Cela permet aux scientifiques de vérifier leur état physique via plusieurs données qui sont calculées et mesurées pendant leur endormissement. Toutefois, cette pratique est rare, et surtout encadrée. Rien à voir avec le braconnage pour la corne de rhinocéros ! Car si le rhinocéros est une espèce classée en voie d'extinction, c'est en grande partie dû au braconnage. L'Asie et le Moyen-Orient sont les deux régions où le commerce international de la corne de rhinocéros est le fructueux.

En Asie, la corne de rhinocéros est recherchée pour la médecine traditionnelle. Même s'il a été démontré que la corne de rhinocéros ne possède, vraisemblablement, aucune vertu curative, elle reste très utilisée par ce secteur. En Chine, à Taïwan et en Corée du Sud, cette pratique est la plus répandue du continent. À l'heure actuelle, ce marché n'est malheureusement pas près de s'arrêter. Les autorités chinoises et vietnamiennes sont, elles-mêmes, impliquées dans ce trafic. De fait, rien ne peut arrêter le braconnage en perpétuelle augmentation dans ces régions.

Au Moyen-Orient, les braconniers vendent également beaucoup de cornes de rhinocéros. Au Yémen et en Oman, les Hommes utilisent la corne de l'animal comme un matériau. La culture veut qu'elle soit utilisée pour la fabrication du manche des poignards de cérémonie aussi appelé "jambiyas". Même si cette pratique ne s'amenuise pas, une lueur d'espoir semble apparaître dans ces pays. Effectivement, de plus en plus, les habitants de la région achètent des cornes de rhinocéros issues d'animaux domestiquées et non-sauvages. Cela permet de réduire un peu le braconnage même si c'est encore insuffisant.