Grue demoiselle

Nom scientifique :
Anthropoides vingo
Classe :
Oiseaux
Ordre :
Famille :
Gruidés

La grue demoiselle est la plus petite de toutes les grues. Son plumage est gris perle marqué de noir sur la tête, la gorge, la poitrine et la longue bavette pectorale. Un bec vert olive, des yeux rouges et une touffe de longues plumes blanches pendant à l’arrière des yeux, fait toute la grâce de cet oiseau. Comme toutes les grues elle est dotée de grandes pattes lui permettant de marcher à la recherche de nourriture mais aussi de guetter les intrus lors de la nidification.

 

Répartition géographique de la Grue demoiselle 

Les grues demoiselle  sont  présentes principalement en Asie  Centrale et en Europe  de l’Est. Elle migre en grand groupe, visible en formation en V, vers l’Asie Méridionale (Inde) et en Afrique de l’Est et Centrale

 

Mode de vie de la Grue demoiselle

Elle apprécie les zones ouvertes et dégagées où le nid rudimentaire et peu volumineux est installé à même le sol souvent à proximité d’une zone humide. De mœurs diurnes, la demoiselle est plutôt sociable sauf durant la période de reproduction. Néanmoins elle reste farouche et l’agriculture grandissante dans ces zones de nidification pose de plus en plus de problèmes. Les grues sont des oiseaux assez bruyants : la demoiselle craque, glapit et trompette et son cri est perceptible à près de deux kilomètres.

Le saviez-vous

Les grues, mais aussi les cigognes, volent le cou et les pattes tendues contrairement aux hérons qui volent le cou replié.
Zones ouvertes de cultures, marais et pâturages proches de zones humides d’Europe.
Longueur : 90 à 100 cm
Envergure : 1 m 60 à 1 m 90
Poids : 2 kg à 3 kg.
Graines et pousses, herbe et petits insectes et invertébrés.
Longévité : 30 à 40 ans.
Maturité sexuelle : 3 à 4 ans
Ponte : 2 oeufs
Couvaison : 27 à 29 jours.

Statut de conservation

stable menacé très menacé